Impuissance : Traiter l’impuissance

Qui dois-je consulter?

Il faut d’abord en parler à votre médecin traitant. Bien souvent, le fait d’en discuter peut améliorer certaines situations.
Vous pouvez également consulter:
– Un médecin ou chirurgien andrologue, spécialiste de l’appareil génital masculin au même titre que le gynécologue est le spécialiste de l’appareil génital féminin.
– Un chirurgien urologue spécialiste de l’appareil uro-génital de l’homme.
– Un sexologue que l’on peut considérer comme le psychologue de la sexualité.

Quand faut-il consulter un spécialiste ?

Le plus souvent sur les conseils de votre médecin traitant.
Lorsque vos troubles sexuels perdurent, il est nécessaire de rechercher ou d’éliminer une cause organique. Un interrogatoire précis ainsi qu’un examen clinique et un bilan biologique et parfois radiologique seront alors nécessaires. Une consultation auprès d’un andrologue ou d’un urologue est alors souhaitable.
Lorsqu’il existe une difficulté dans le couple ou qu’il n’y a aucune explication organique expliquant la dysfonction érectile, un avis auprès d’un sexologue est alors conseillée en première intention.

Quel type de traitement ?

Traitement médical de l’impuissance

Pour la dysfonction érectile peu importante, après avoir régler d’éventuels troubles hygiéno-diététiques (tabac, surpoids par exemple), il pourra vous être proposé :
– soit des compléments alimentaires spécialement élaborés pour cette indication ( Elliovir®)
– soit la Yohimbine (La yohimbine est le principal alcaloïde de l’écorce de l’arbre ouest-africain Pausinystalia Yohimbes). Il s’agit d’un traitement d’appoint de l’impuissance. Il est considéré comme un aphrodisiaque.
– soit des médicaments de la famille des Inhibiteurs de la PhosphoDiEsterase de type 5.
Pour la dysfonction érectile plus importante il faut voir un spécialiste et adapter les traitements voire proposer des injections intra caverneuses de prostaglandine (le nom pharmaceutique est l’Alprostadyl. Il possède des propriétés vasodilatatrices qui permettront des érections de bonne qualité.)
Dans d’autres cas, le vacuum peut être un procédé efficace. Il consiste à aspirer le sang dans les corps caverneux et à l’y maintenir avec une contention par élastique placé à la base de la verge.

Traitement chirurgical de l’impuissance

La chirurgie peut vous être proposée par votre spécialiste dans certains cas bien précis. Il existe 2 catégories d’interventions :

1. Les interventions vasculaires :
– Destinées aux patients présentant une fuite veineuse (le sang n’est plus correctement maintenu dans la verge durant l’érection). Lorsque cette fuite est due à une ou plusieurs veines en situation anormale, le traitement consiste en une ligature au bloc opératoire.
– Destinées aux patients jeunes souffrant d’une impuissance rebelle aux médicaments. Il s’agit d’anastomoser ( couture faite entre deux structures, le plus souvent entre deux vaisseaux sanguins) l’artère épigastrique à la veine profonde de la verge ce qui permet d’augmenter l’apport de sang dans les corps caverneux lors de l’érection.
Ces techniques donnent de bons résultats quand elles sont bien indiquées et parfaitement exécutées par votre chirurgien.

2. Les interventions avec mise en place d’un implant pénien : le site www.implantpenien.com vous apportera une information détaillée sur la chirurgie avec prothèse pénienne.